empathie

Comment pardonner?

"Si nous voulons nous pardonner les uns aux autres, commençons d’abord par nous comprendre les uns les autres.", Emma GOLDMAN.

L'essence de la thérapie

"Le fait de savoir que la personne avec qui vous vous trouvez en ce moment même est la personne la plus importante au monde est l'essence de la thérapie. [...] Cette personne est particulière. Elle est plus importante que toutes les théories. Les théories nous aident à comprendre les gens en général, mais cette personne n'est pas une personne en général. Cette personne est uniquement ce qu'elle est, et c'est parfait comme cela.", David BRAZIER, in Bouddhisme et Psychothérapie.

Devenir thérapeute

"La thérapie peut aussi bien être nocive que bénéfique. Toutes les thérapies ne sont pas semblables et, plus important encore, tous les thérapeutes ne sont pas semblables. Devenir thérapeute implique que l'on ait traversé certaines des épreuves de l'existence et appris de ce fait à laisser de côté un peu de son orgueil et de son amour-propre. La thérapie commence par le nettoyage de notre espace intérieur.", David BRAZIER, in Bouddhisme et psychothérapie.

Esprit de compassion et thérapie

"Si deux médecins donnent le même médicament, l'un ayant l'esprit de compassion, l'autre ne l'ayant pas, le remède reçu du médecin ayant cet esprit de compassion serait plus efficace que le remède reçu de l'autre, simplement parce que le remède sera alors chargé de la force de l'amour et de la compassion qui sont très grandes. ", Kalou RINPOCHE.

Empathie et Présence

Le plupart des courants psychothérapeutiques insistent sur l'Empathie dans l'accompagnement,  L'Empathie consistant à se décentrer de soi pour aller vers l'autre et découvrir sa carte du monde afin de mieux le comprendre. Il s'agit donc d'un mouvement de soi à l'autre. Or tout déplacement, même s'il s'effectue dans l'espace, implique la temporalité et la dualité. C'est donc un déplacement horizontal.

La Présence, quant-à-elle, consiste à être présent à soi, à l'autre et à la relation – en même temps. Il ne s'agit pas de mouvement ni de temporalité mais d'espace inclusif et instantané. On peut parler de verticalité.

C'est cette Présence qui crée un espace thérapeutique qui sera le théâtre du changement. La dimension de cet espace sera en corrélation avec la présence du thérapeute : d'inexistant à infini. Ainsi, plus le thérapeute est présent, plus l'espace thérapeutique est grand et plus le client aura d'espace pour expérimenter le changement, et inversement.

©Présence et Thérapie - Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×